immobilier 93, nouveautés NOUVEAUTÉS


Clicker pour afficher le programme

Tremblay-en-France (93290)

Résidence Vert Galant

Travaux en cours Programme à Tremblay-en-France Résidence VERT GALANT



Clicker pour afficher le programme

Bondy (93140)

Villa Salengro

Résidence composée de 24 logements à Bondy.



Clicker pour afficher le programme

Sevran (93270)

Résidence du Golf

Résidence du Golf au 11, avenue Henri Barbusse


Pourquoi habiter dans du neuf ?

Un achat dans l'immobilier neuf présente de nombreux avantages par rapport à l'ancien. Meilleure qualité du logement et de la résidence, économies d'énergie, garanties, avantages fiscaux... Autant de données à prendre en compte pour son projet immobilier.

Immobilier neuf : des prestations de qualité.
Acheter un appartement neuf est une solution clé en main : à la livraison, vous pouvez immédiatement investir votre nouvelle habitation, alors que l'ancien nécessite généralement des travaux avant d'y poser ses valises. Un logement neuf bénéficie par ailleurs d'une conception harmonieuse, avec un agencement optimisé des volumes pour profiter de chaque espace. La surface habitable est ainsi réellement exploitée, au contraire de logements anciens qui bien souvent souffrent d'espaces perdus comme des couloirs disproportionnés.

Immobilier neuf : des économies d'énergie et un environnement préservé.
Grâce à des normes de construction exigeantes et vertueuses (NF Logement démarche Haute Qualité Environnementale), un programme immobilier neuf respecte l'environnement, en réduisant notamment les déperditions énergétiques. Par exemple, avec la RT 2012 (réglementation thermique 2012), un appartement neuf dispose d’un nouveau confort et d’une meilleure isolation. Elle améliore la qualité de l’habitation pour la rendre plus autonome en énergie par l’utilisation de systèmes d’énergie renouvelables, par le traitement des pertes de chaleur et de l’étanchéité à l’air et par l’optimisation des surfaces vitrées en utilisant la lumière et le chauffage naturel. Elle vise ainsi à réduire par trois la consommation d’énergie primaire par rapport à la précédente réglementation (de 150kWh/m²/an à 50 kWh/m²/an). Les consommations d'énergie réduites qui en découlent ont un impact positif pour l'environnement en préservant les ressources naturelles... et un effet appréciable sur les factures d'énergie pour votre portefeuille.

Comment acheter ?

Avant de réaliser un achat immobilier, il est indispensable de connaître le budget que l'on peut y consacrer. Pour le calculer, il faut élaborer un plan de financement et de suivre certaines étapes. La capacité d'emprunt, les apports personnels, la durée et le taux du prêt immobilier sont autant de données à prendre en compte pour calculer sa capacité d'acquisition.

Evaluer ses capacités de remboursement.
L'achat d'un bien immobilier nécessite généralement de recourir à un prêt immobilier. Pour maîtriser son budget et connaître sa capacité d'achat, il est essentiel d'établir un diagnostic complet de ses finances et de calculer sa capacité de remboursement, c'est à dire d'estimer le montant des remboursements mensuels que peut supporter le futur propriétaire. Pour effectuer ce chiffrage, il convient dans un premier temps d'évaluer le budget familial en pratiquant un bilan sur l'année écoulée. Ainsi, doivent être listées et chiffrées les charges suivantes : les charges fixes (téléphone, eau, électricité, chauffage, etc.) : les dépenses quotidiennes (alimentation, transports, loisirs, etc.) ; les crédits en cours ; les charges liées aux impôts ; les dépenses à venir (études des enfants, véhicule à changer, etc.).

Les aides à l'achat

Les principaux prêts immobiliers proposés par les banques L'acheteur qui souhaite souscrire un prêt immobilier doit avant tout se renseigner sur son « taux effectif global ». Ce dernier comprend l'ensemble des sommes annexes et tous les frais de dossier, éléments souvent occultés par les banques. Il existe différents types de prêts immobiliers :

Le prêt à taux fixe Le prêt à taux fixe garantit des mensualités et un coût total déterminés lors de la signature du prêt. Il est très simple à mettre en place puisque tout est déterminé à l'avance : le taux, la durée de remboursement et le montant des mensualités. Cette formule permet à l'emprunteur de comparer facilement le coût des différentes offres. La contrepartie se situe au niveau du taux, plus élevé que celui d’un prêt à taux variable.

Le prêt à taux variable ou « révisable » Le prêt à taux variable propose des mensualités ou une durée de crédit variables, qui vont fluctuer en fonction de l'évolution des taux d'intérêts. Concrètement, cela signifie que le taux du prêt augmente et baisse en cours d'emprunt, en même temps que les taux du marché. La durée du taux variable peut être fixe ou variable, de même que le montant des mensualités. Si vous optez pour un prêt à taux variable, sachez toutefois qu'il est souvent possible de revenir à un prêt à taux fixe. Enfin, l'emprunteur qui choisit un prêt à taux variable doit bien garder à l'esprit que les taux affichés par la banque ne sont valables que la première année. Il s'agit donc d'une solution très souple, mais plus complexe à appréhender aussi...

Le prêt à taux révisable capé Il s'agit simplement d'une variante du prêt à taux variable. On parle de « taux révisable capé » lorsque le taux est volontairement plafonné. Il peut être décidé que la variation globale du taux d'intérêt sera limitée à la hausse, mais également à la baisse. Par exemple : + 1 % et – 1 % par rapport au taux de départ. Ce dispositif est très largement utilisé car il apporte une sécurité dans le cadre des crédits immobiliers à longue durée.